reussir-un-oral

28 Apr 2016 Réussir un oral : 9 conseils indispensables que l’on a pourtant oublié de nous enseigner à l’école

Savoir comment réussir un oral est une compétence essentielle !

Qu’importe votre profession, rares sont ceux qui ont reçu des cours de prise de parole en public à l’école et pourtant il s’agit bien là de la compétence la plus utilisée au quotidien, pour la plupart d’entre nous.

Si certaines personnes possèdent davantage d’aisance à l’oral, la majorité reste cependant souvent limitée aux pratiques observées en entreprises, qui sont elles même bien souvent un cumul de mauvaises habitudes qui auraient facilement pu être évitées si on nous avait expliqué quelques petites choses essentielles, avant toute cette déformation professionnelle.

Si celui-ci est également votre cas, voici les 9 conseils indispensables pour réussir un oral et que l’on a pourtant oublié de nous enseigner à l’école :

 

La voix ça se travaille

Pour une réussir un oral dynamique, une bonne intonation vocale c’est un élément clé. S’il est beaucoup plus difficile de réussir à intéresser et convaincre à l’oral avec une voix monocorde, sachez que cela n’est cependant pas une fatalité pour autant. Il existe en effet de nombreux ouvrages et exercices permettant à chacun d’améliorer sa diction, son intonation et la portée de sa voix. Si ces exercices auraient du être abordés à l’école, il existe cependant des services de coachs en communication qui peuvent vous aider à progresser plus rapidement. Ne laissez donc pas ce genre d’handicap nuire à votre communication et par conséquent à votre carrière.

 

La règle de 3 facilite la compréhension du message

Nous l’avons souvent abordé ici sur le blog, la règle de 3 est un élément essentiel pour réussir un oral et qui pourtant a complètement été zappé à école, au profit d’autres méthodes hasardeuses de dissertations inutiles. En gros, l’être humain a une concentration limitée et est difficilement capable de retenir plus de 3 éléments à la fois. La meilleure façon de réussir à transmettre un message passe donc par subdiviser votre argumentaire en groupe de 3. Trois grandes parties, 3 sous parties pour chacune d’entre elles 3 bénéfices, etc…

 

Savoir capter l’attention c’est essentiel

Une présentation ce n’est pas juste une récitation. Nombreux sont ceux en effet qui récitent leur plan marketing, comme s’il s’agissait d’un texte de Jean de la Fontaine, sans se soucier des personnes qu’ils ont en face d’eux. A l’inverse, pour réussir un oral, il est fondamental de savoir capter l’attention de son public, communiquer dynamiquement, poser des questions, ou encore partager le temps de parole. Encore une chose que l’on s’est bien gardé de nous enseigner à l’école, malheureusement.

 

Efforcez-vous de faire simple

Nous venons de le voir avec la règle de 3, mais il n’est jamais de trop de le rappeler. Pour les oraux comme pour la vie, plus difficile c’est de faire simple. Parfois par soucis de vouloir bien faire ou pour démontrer tout l’étendu de notre travail on se laisse aller à des explications orales interminables, dans lesquelles tout semble indispensable. C’est encore une fois une grave erreur qui aurait pu être évitée dès l’école, à l’époque où la maîtresse faisait encore réigner le silence et que le “multistaking” n’avait pas encore rongé notre concentration. Cependant tout ça est désormais révolu. Ayez toujours à l’esprit que l’attention que les autres ont à vous consacrer est limitée, alors obligez vous à identifier les quelques deux ou trois informations clés que vous souhaitez absolument que votre public ne retienne. Martelez-les le plus possible, en viser davantage serait tout simplement improductif.

 

Communiquez visuellement

Sur ce point, je pense que l’école ne sait tout simplement pas faire. Qu’on soit clair, les slides ne servent pas à résumer une thèse en 16/9, ils n’existent que parce que le cerveau humain retient mieux l’information vocale et textuelle si celle-ci est accompagnée d’images visuelles. En gros, lorsque vous faites un récap’ de votre journée dans votre tête, par exemple, vous ne voyez pas l’information défiler sous forme de texte, mais bien sous forme de « big pictures » (réveil / petit dej / metro / réunion / etc…). De la même façon, lorsque vous faites une présentation, les slides doivent simplement servir à accompagner votre discours, à illustrer chaque grande idée et si vous êtes capables de le faire uniquement avec des images full screen, c’est tant mieux. La « summérisation » de l’information sous forme de liste et de bullet point est juste une déformation professionnelle, qui aurait pu facilement être évitée, une fois de plus.

 

Répétez au moins 4 fois chaque oral

A l’école, lorsque l’on nous parlait de répétions, nous pensions tous à apprentissage « par cœur ». C’est malheureusement ce à quoi on aspirait lorsque l’on répétait nos récitations ou exposés, la veille. Cependant l’objectif d’une série de répétions est un peu différent pour réussir un oral en entreprise. Avant une présentation il est, en effet, fortement conseillé de réussir à trouver le temps suffisant pour répéter au moins 4 fois son discours d’un bout à l’autre. 4 fois c’est selon nous, le nombre de répétions nécessaire pour que vous puissiez identifier la majorité des erreurs présentes dans votre démonstration orale, et le temps suffisant pour tester la plupart des transitions, types d’argumentation et temporisations souhaitables au bon déroulé de votre oral. Ne le sous-estimez pas.

 

Restez vous même

L’école est sûrement l’endroit le plus normalisant par lequel on passe (l’entreprise l’est pas mal non plus à vrai dire) dans lequel on nous apprend à rentrer dans des cases et à devenir de bons élèves comme la société voudrait que l’on soit. Cependant on ne crée visiblement pas facebook, ebay ou uber en faisant comme tout le monde et votre communication doit également rester empreinte de votre ADN. N’essayez donc pas de vous forcer à paraître lisse et uniforme. Apportez votre franc parlé, vos expressions, histoires personnelles et façon de communiquer entre amis, qui fera la différence une fois sur scène. On n’achète pas un produit mais bien l’histoire qui va avec. Ne l’oubliez pas ! (et comme dirait Meetic : « les gens n’attendent que vous »).

 

Déplacez vous sur scène

On se souvient tous de ces exposés dans lequel nous restions figés, dos au tableau, les yeux rivés sur notre copie double. C’est bien évidemment une erreur, que certains cours de théâtre en primaire ou au collège auraient pu nous économiser. Lorsque vous êtes face à votre public, donnez vie à votre message, parlez avec les mains, ouvrez les bras, déplacez vous de droite à gauche, vibrez et faites nous vibrer avec vos idées, elles n’attendent que ça !

 

Parlez en public comme avec vos amis

A l’école on nous apprend que la récitation ou les exposés demandent une intonation qui leur est propre, pleine de gravité, de théâtralité et de solennité même parfois. C’est bien évidemment une erreur. A moins d’être le Pape, le dimanche, place Saint Pierre, une prise de parole en public doit toujours être faite sur le ton informel de la conversation. Une présentation, n’est ni plus ni moins qu’un monologue conversationnel. Si je ne vous conseille pas d’interagir directement avec votre public pendant votre présentation, pour ne pas courir le risque de nuire à votre capacité de persuasion, une présentation réussie, reste cependant un oral dans lequel votre argumentation alliée à des questions rhétoriques doivent transmettre au public cette sensation qu’il participe à un échange d’idées le potentialisant. Et pour ce faire, il est conseillé d’adopter le même vocabulaire et intonation que vous utiliseriez avec vos amis (tout en restant cordial bien sûr) pour gagner en empathie et en authenticité.

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu