grands-communicants

04 Apr 2016 8 choses que font tous les grands communicants avant chaque présentation

Si une prise de parole en public est souvent synonyme de stress, et que cette réaction est tout à fait naturelle, il existe cependant des personnes qui en font leur métier. Ces grands communicants qu’on appelle aux US les keynote speakers, sont généralement des CEO ou universitaires réputés, dont une grande partie de leur quotidien consiste à présenter leur activité au plus grand nombre, lors de conventions, conférences et autres grands événements. S’ils sont plus à l’aise à l’oral que le commun des mortels, cette attitude n’est pas pour autant innée et on vous propose aujourd’hui de découvrir 8 routines que la plupart des orateurs professionnels mettent en place avant une présentation importante et que vous pouvez utiliser au quotidien :

 

1. Citez vos principaux points en début, milieu et fin de chaque présentation

Pour qu’une présentation soit efficace il est conseillé de ne définir pas plus de 3 grandes idées que vous souhaitez que votre audience ne retienne, une fois celle-ci terminée. Que vous ayez beaucoup de choses à dire ou non, de toute façon sachez que l’être humain est difficilement capable d’en retenir davantage. Ainsi, efforcez-vous de citer vos principaux points au moins 3 fois tout au long de votre oral, cela permettra alors à votre public d’identifier, assimiler et mémoriser plus facilement l’ensemble de vos messages clés.

 

2. Répétez au moins 4 fois votre discours

On vous le conseille souvent ici sur le blog et croyez moi, seuls les vrais pros le font vraiment. La répétition de votre oral est un élément clé, si ce n’est le facteur le plus déterminant du succès d’un oral. Si cela peut vous paraître trop chronophage, c’est néanmoins un passage obligé que nous ne pouvons que vous conseiller.

 

3. Prenez le temps de vous imprégner des lieux

Avant tout oral, il est important que vous puissiez vous promener, seul, à l’endroit même ou vous ferez votre discours. Si vous prenez une dizaine de minutes pour prendre connaissance des lieux, ce parcours de reconnaissance vous permettra alors forcément, une fois sur scène, d’être davantage préparé et détendu.

 

4. N’utilisez aucune bullet points

Les bullet points sur des slides sont pour moi une évidence même d’un manque de préparation de l’orateur. Si vous avez besoin de bullet points (qui de toute façon seront pas lus par votre auditoire) c’est, dans la majorité des cas, parce que vous n’êtes pas tout à fait sûr de ce que vous allez dire à l’oral. Et vous les inscrivez sur vos slides pour pouvoir y jeter un coup d’œil lorsque vous vous serez perdu. C’est un très mauvais réflexe dont les grands communicants ont appris à se passer. Une image impactante et un titre accrocheur resteront toujours beaucoup plus efficaces, que n’importe quelle liste de contenu. Pensez-y !

 

5. Ne commencez pas à parler tant que vous n’êtes pas parfaitement en place

Lorsqu’on est invité à prendre la parole, on a souvent ce réflexe de commencer à parler alors que l’on n’est pas encore tout à fait prêt. Le stress et la volonté de se montrer polis, sont généralement à l’origine de ce comportement, il est néanmoins à éviter. Tout d’abord parce que votre public lui même a besoin d’un peu de temps avant de vous accorder son attention, et parce qu’il est préférable de prendre son temps pour trouver votre place avant même de proférer votre premier mot, plutôt que de commencer à parler trop tôt et d’avoir à faire une pause pour demander le silence, par la suite.

 

6. Parlez lentement

Plus on est stressé et plus on parle vite. Parfois même, lorsque nous avons l’impression que notre public n’est pas tout à fait intéressé par ce que nous avons à lui dire, ou que son attention se tarit, nous commençons instinctivement à accélérer notre débit de parole, comme si on souhaitait lui faire entrer le plus d’informations possibles dans le cerveau avant que celui-ci ne se referme. C’est forcément une erreur. Avec l’expérience on se rend compte que plus on accélère le débit de parole et moins notre public est enclin à nous accorder son attention. Tout simplement car cela devient plus difficile pour lui de suivre et parce qu’il juge, à ce moment là, que l’information que vous débitez à tout vas, a moins d’importance que celle que vous avez distillée avec plus de précision. Si vous êtes face à un public qui semble ne plus vous écouter, respirez profondément, ralentissez donc votre rythme de parole, et vous verrez comment les regards se tourneront de nouveau vers vous, comme par magie.

 

7. Regardez votre public dans les yeux

Une présentation c’est comme une conversation entre amis, vous vous devez de regarder les personnes qui vous écoutent droit dans les yeux et les grands communicants l’ont bien compris. Ne pas réussir à maintenir un eye contact constant est perçu comme un manque de confiance et d’honnêteté, alors que c’est souvent la résultante d’une timidité ou, même pour certains une façon de rester concentrés sur ce qu’ils ont à dire. Cela reste néanmoins une erreur grave en terme de communication. L’être humain par nature a besoin de regarder les personnes dans les yeux pour leur faire confiance. Si vous souhaitez réussir cet exercice de persuasion qu’est une présentation orale, obligez-vous donc à maintenir un contact visuel vif et constant.

 

8. Prévoyez une histoire pour conclure

Chaque présentation requiert souvent un niveau d’attention non négligeable de la part de votre public, alors que notre capacité individuelle à rester concentré plus de 15 minutes est de plus en plus mise à mal, de nos jours. Pour réussir à capter cette attention et à encrer leur message principal dans les esprits de chacun, les grands communicants utilisent souvent la conclusion de leur discours pour raconter, de façon complétement préméditée, une histoire personnelle riche en enseignements et qui vient conforter leur propre point de vue. C’est une excellente façon de créer une ancre mnémotechnique chez chacun des membres de votre public, qui finiront sûrement par oublier tout ce que vous avez pu leur dire. Mais qui se souviendront sûrement et pour longtemps de votre dernière histoire si celle-ci est évocatrice.

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu