public-difficile
25 Jan 2016

Un public difficile ? 5 conseils pour rester calme et concentré lors de votre prochaine présentation

Tous les orateurs sont amenés un jour ou l’autre à s’exprimer devant un public difficile. J’ai récemment accompagné l’un de nos clients, PDG d’un grand groupe, dans la préparation d’une importante prise de parole en public. Son intervention ayant été une vraie réussite, il m’a cependant avoué, une fois sorti de scène, qu’il s’était senti à plusieurs reprises, pendant cet oral, en difficulté face à un public peu réceptif et en manque d’empathie.

Si nous réalisons souvent des présentations face à des audiences emphatiques, quasi conquises d’avance, il arrive cependant que l’on soit obligés de devoir convaincre des publics plus exigeants, méfiants et parfois mêmes hostiles.

 

Si celui-ci est votre cas, voici nos 5 conseils pour vous aider à conquérir un public difficile :

 

1. Définissez des objectifs clairs et réalistes

 

Une présentation peut changer le monde. C’est par cette phrase que je commence toutes les formations que j’oriente. Si je suis convaincu que celle-ci reste très juste, je pense que les présentations ne peuvent, cependant, pas faire de miracles non plus. Si vous vous adressez à un public qui possède de franches divergences d’opinions (politiques, économiques, sociales, comportementales) vous vous doutez bien que ce n’est pas en 20 minutes que vous réussirez à lui faire radicalement changer d’avis. Mais les présentations sont un formidable outil d’évangélisation, pouvant vous permettre d’ initier un changement des mentalités, introduire de nouveaux comportements et éduquer à un monde nouveau. Ainsi, si vous définissez des objectifs clairs et réalistes, vous serez alors plus à même de franchir progressivement chaque palier que vous visez, tout en évaluant à chaque étape, ce que vous avez déjà réussi à accomplir, ainsi que les résistances identifiées qu’il vous reste à lever.

 

2. Anticipez les résistances

Les meilleurs orateurs sont conscients que leur succès dépends du type de public qu’ils ont en face et sont capables d’adapter leur discours en fonction des réalités, problèmes et exigences de chacun d’entre eux. Cette nécessité d’adaptation est d’autant plus importante si vous avez à vous adresser à un public hostile. Dans ces cas la, vous avez alors l’obligation d’étudier minutieusement les motivations de personnes que vous aurez en face de vous, si vous voulez pouvoir anticiper leurs multiples objections. Pensez donc à passez un peu de temps avant chaque présentation pour identifier les réticences que pourrait susciter votre message. Listez les questions qui vous semblent probables ainsi que vos insuffisances les plus évidentes. Travaillez ensuite à construire un contre argumentaire solide. Cela vous permettra d’optimiser votre propre discours, pouvoir répondre aux éventuelles interrogations que l’on vous fera, mais aussi d’inclure dans votre « speech » des questions de rhétorique, qui viendront anticiper, en temps réel, les possibles objections de votre audience.

Exemple : nous avons comme objectif de devenir leader du marché en 2017. Alors vous vous demandez sûrement si cela est réaliste, et bien je vais vous le démontrer en 3 étapes…

 

3. Identifiez les points communs avec votre public

Je n’ai personnellement jamais connu quelqu’un avec qui je n’avais absolument aucun point commun. Bien sûr, il arrive que ceux-ci soient très réduits, mais il existe toujours des sujets consensuels qui permettent de démarrer une conversation. Le partage d’expérience, les valeurs d’accomplissement et de progrès sont des éléments qui se doivent d’être présents dans votre discours à chacune de vos présentations, tant ils représentent, la plupart du temps, un socle commun permettant de créer facilement un lien emphatique avec n’importe quel public. Il s’agit là d’une première étape nécessaire et obligatoire vers la tolérance des différences de chacun ainsi que vers le chemin de l’enchantement.

 

4. Soyez toujours honnête

Cela peut vous sembler trivial, mais sur scène, mon conseil est de ne jamais essayer de paraître quelque chose d’autre que ce que vous êtes. L’une des façons les plus rapides de perdre votre audience, est de paraître « fake ». Le manque d’authenticité est en effet souvent la faiblesse principale des orateurs les moins expérimentés. N’essayez donc pas de passer pour quelqu’un de plus cool que vous ne l’êtes, avec un style de vie plus modeste et commun que peut être le votre, tout comme je vous défends de sur évaluer les bénéfices des solutions que vous présentez. Votre public est septique par défaut (surtout dans notre pays) et face au manque d’authenticité d’un orateur, le risque de la perte de crédibilité et de la rafale d’objections est souvent garanti. Maintenez donc toujours des rapports honnêtes à chaque itération avec votre public. Si vous ne parvenez pas à changer les mentalités en une présentation, vous y parviendrez à coup sûr grâce à une relation cohérente et sincère, de le long terme.

 

5. Restez calme

Avez vous déjà assisté à un one man show, dans lequel l’humoriste se voit confronté à un membre du public difficile le huant ou l’interpellant de façon critique ? La plupart des comédiens redoute de devoir vivre ce genre de situation et certaines interpellations sont mêmes devenues légendaires aux US. Si pendant une présentation vous vous retrouvez face à un membre du public qui affirme son hostilité envers vous, par une critique, des provocations répétées ou des ricanements, restez calme, serein, cool et efforcez-vous au maximum de répondre au mieux aux questions qui vous sont posées. Par expérience, je peux vous garantir que votre public vous valorisera davantage si vous êtes capable de surmonter cette épreuve avec clame et respect que si vous vous étiez laissé emporter par la colère, même si celle-ci était justifiée.

 

En résumé, qu’importe votre capacité à présenter vos idées à l’oral, il est toujours difficile et exigeant de réussir à intéresser, convertir et convaincre un public qui ne partage pas entièrement vos croyances ni vos valeurs. C’est donc d’autant plus important d’être capable de définir en amont de vos oraux des objectifs clairs et réalistes. Vous ne parviendrez peut-être jamais à créer l’unanimité autour de vos idées, de vos produits ou services, mais vous réussirez peut-être, de cette façon, à convaincre une ou deux personnes supplémentaires à chaque présentation, et ce sera peut être suffisant pour vous permettre, un jour, de faire pencher la balance en votre faveur. 

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation

Votre e-mail principal :