susciter-l-engouement-a-l-oral

06 May 2016 Le secret d’Elon Musk pour réussir à susciter l’engouement à l’oral

Il réussi à susciter l’engouement à l’oral à chaque prise de parole en public. C’est l’homme du moment. Des millions de personnes assistent aux Keynotes de lancement de ses produits. Elon Musk, le CEO de Tesla Motors révolutionne au quotidien l’automobile et inspire le changement dans de nombreux domaines.

Aujourd’hui, j’ai décidé de décrypter avec vous sa façon de communiquer, d’amener une problématique pour mettre en lumière ses solutions, tout en réussissant à captiver son public, du début jusqu’à la fin.

Pour ce faire, nous allons nous intéresser de plus près à l’une de ses keynotes les plus emblématique, que je vous invite à découvrir, celle du lancement des batteries Powerwall.

 

Son secret : le contraste Positif / Négatif

A l’image d’un courant électrique, ce qui fait fonctionner une histoire, c’est ce contraste entre l’énergie positive et négative des messages transmis par l’orateur. Toute histoire est la description d’un monde en déséquilibre, un rapport de force entre des événements positifs et négatifs, qui ne se termine que lorsque l’un d’entre eux prédomine.

C’est donc cet aller et retour entre le positif et ce qui l’est moins qui donne vie aux histoires, et qui permet de captiver et de convaincre. Et l’histoire racontée par Elon Musk dans la keynote que nous allons décrypter ensemble, ne déroge pas à la règle.

Analysons donc la keynote de lancement du Powerwall, qui est composée de 3 actes :

 

1er acte :

Musk commence son discours en allant directement droit au but :

“Aujourd’hui notre monde est en péril, un déséquilibre provoqué par la combustion d’énergies fossiles qui menace désormais notre espèce.”

 

captiver-a-l-oral

 

Négatif (-) 1:00

“La conséquence c’est bien sûr la hausse des émissions de CO2 qui peut très vite rendre notre planète inhabitable.”

 

keynote-tesla

 

Positif (+) 2:00

“Mais des solutions existent : le soleil est le plus grand émetteur d’énergie et travaille pour nous, infatigablement chaque jour.”

 

Négatif (-) 2:30

“Le souci c’est que jusqu’à présent on pensait que pour capter assez d’énergie pour pouvoir faire vivre notre monde il nous fallait des panneaux solaires d’une surface immense. Ce qui rendrait cette alternative non viable.”

 

Positif (+) 3:15

“Mais en fait, des études récentes ont démontré qu’il n’en était rien. Une surface légèrement inférieure à celle du nord du Texas permettrait d’alimenter toute l’Amérique du Nord, par exemple. Et ce principalement en installant des panneaux solaires sur les toits des immeubles.”
Capture d’écran 2016-05-06 à 17.52.33

Négatif (-) 4:00

“Reste, que le soleil ne brille pas la nuit et que le défi est donc de réussir à stocker l’énergie produite la journée, dans des batteries, qui aujourd’hui sont encore trop chères et pas assez fiables.”
Et c’est à ce moment là que Elon Musk arrive au conflit principal de son histoire :

“Comment stocker l’énergie solaire, de façon viable et durable, afin de parvenir à notre autonomie énergétique ?”

2ème acte

 

Positif (+) 6:30

Musk réponds à cette problématique en dévoilant la Tesla Powerwall, via un videoclip qui résume ses principaux bénéfices. Il s’agit d’une batterie d’1m2 environ, au design soigné et à l’installation facile, à l’inverse des modèles d’aujourd’hui. Musk révèle donc sa solution aux problèmes évoqués, en affirmant que cette batterie est viable à un coût accessible au plus grand nombre.

 

susciter-l-engouement-a-l-oral

 

Négatif (-)

 

Après avoir présenté cette innovation positive, il juxtapose de nouveau un élément négatif, sous forme de question :

“Mais QUID de cette autonomie dans des endroits où l’accès à l’énergie électrique est réduit ?”

 

Positif (+) 10:00

Ce à quoi il ajoute, que celle-ci peut fonctionner sans nécessiter une quelconque infrastructure électrique. A l’image des téléphones portables qui se sont démocratisés dans des endroits ou les lignes fixes n’étaient même pas encore arrivées. Il affirme que la Powerwall couplée à des panneaux solaires sur les toits, par exemple, permettraient d’atteindre l’autonomie n’importe où.

 

Négatif (-) 12:00

Si cette solution peut résoudre les problèmes d’autonomie d’un foyer ou d’une PME, à la 12ème minute Musk évoque les problématiques à plus grande échelle, un immeuble, une ville, un pays.

 

Positif (+) 14:00

Il répond à cette question par leur nouveau produit, le Powerpack, qui est en gros un block regroupant plusieurs batteries Powerwalls. Puis, il estime le besoin mondial à 2 Milliards de Powerpacks.

 

elon-musk-presentations

 

Négatif (-)

Il pose ensuite la question de la viabilité d’un telle production de masse.

 

Positif (+)

Et pour répondre à cette question, il nous rappelle qu’il existe 2 milliards de véhicules dans le monde. Nous sommes donc capables de produire en aussi grande quantité et que pour répondre justement à cette demande, Tesla est sur le point d’inaugurer une usine pour produire ces solutions à plus grande échelle, la Gigafactory.

 

Négatif (-)

Il juxtapose alors la question que tout le monde se pose en souriant : Tesla est donc sur le point de dominer le monde ?

 

(+)

Musk y répond par la définition de la philosophie « open source » qui est la sienne, celle d’un environnement ouvert, dans lequel toutes les bonnes volontés sont les bien venues, où il est important que d’autres entreprises développent leur propres Gigafactories.

 

elon-musk-oral

 

3ème et dernier acte

 

Positif (+)

Elon Musk conclut sa démonstration par une note positive :

“Davantage qu’un nouveau marché qui s’ouvre à nous, c’est essentiellement un nouveau futur qui s’annonce pour l’humanité, dans lequel un monde avec 0 % d’émissions de CO2 est possible.”

 

Avant de terminer par une phrase qui est un slogan : “We can do and we will do.”

Cette histoire que raconte Elon Musk est forcément très évocatrice pour chacun d’entre nous. Il dévoile une solution qui peut permettre à l’humanité de devenir autonome énergiquement parlant, et ce,  tout en réduisant nos émissions de CO2. Limitant ainsi le réchauffement climatique, tout en libérant l’air que l’on respire de substances qui nuisent à notre santé.

C’est logiquement un message puissant et qui résonne par lui même. Même sans cette notion de contraste que nous venons de voir et de structure également, ce discours demeurerait tout autant évocateur.

 

Cependant il y a bien sûr des enseignements que vous pouvez extraire de cette démonstration, pour chacune de vos présentations. Cette tension entre le positif et le négatif, notre réalité d’aujourd’hui et celle de demain, est et restera la façon la plus efficace de raconter une histoire capable d’intéresser et de convaincre le plus grand nombre, que vos idées, produits et services peuvent également transformer le monde en un endroit meilleur. C’est de cette façon qu’Elon Musk parvient à susciter l’engouement autour de ses solutions et c’est également ainsi que vous pouvez y parvenir vous même.

 

PS : si cette keynote est une réussite en terme de communication et une excellente démonstration de l’utilisation des contrastes, reste qu’Elon Musk n’est, à mon sens, pas encore un orateur à la hauteur d’un Steve Jobs, et commet certaines erreurs de débutant qui nuisent à sa comm’. D’ailleurs, ça me donne une idée de post que j’essayerais de rédiger prochainement : « 7 erreurs que commet Elon Musk à l’oral et que vous feriez mieux d’éviter » :D

elon-musk communiquer-comme-elon-musk

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu