9 etapes pour booster votre communication non verbale et accelerer votre succès

28 Oct 2015 9 étapes pour booster votre communication non-verbale et accélérer votre succès

D’après une étude de Peter Economy, 60 à 90 pourcent de notre communication avec les autres, est principalement une communication non-verbale. Non seulement votre communication non-verbale influence directement l’opinion que se font les autres de vous même, mais celle-ci a également un impact direct sur vos réussites pro et perso au quotidien, qui découlent elles majoritairement de vos interactions sociales et de votre capacité à charmer et convaincre vos interlocuteurs à l’oral.

 

Voici donc nos 9 conseils pour améliorer votre communication non-verbale et booster vos succès entrepreneuriaux :

 

1. Maitrisez l’art de la poignée de main

1. Maitrisez l’art de la poignée de main | communication non-verbale

La poignée de main est très souvent, en entreprise, la première impression qu’un interlocuteur se fait de vous, et il n’est pas rare qu’une main molle ruine en quelques secondes toute l’image positive que l’on avait de la personne avant qu’elle ne vienne nous serrer la main pour la première fois. Pour réussir cette première impression, efforcez vous donc de serrer la main de votre interlocuteur avec confiance et de façon ferme. Le tout en sachant doser votre force, sans prendre le risque de pincer maladroitement les doigts de la personne que vous souhaitez saluer. Sachez que serrer la main lorsque vous saluez quelqu’un, augmente drastiquement les chances que votre interlocuteur se souvienne de vous, et ce d’après les résultats d’une étude très sérieuse de l’American Management Association. Et même si cela peut vous paraître banal, habituel et anodin, sachez également que l’être humain considère inconsciemment ce geste comme un réel lien humain et même affectif.

 

2. Maintenez toujours le contact visuel

2. Maintenez toujours le contact visuel | formation en présentations

Nous le répétons souvent ici sur le blog, le contact visuel est une arme redoutable si vous souhaitez communiquer efficacement. Cela permet à vos interlocuteurs de vérifier que vous êtes bien en train de les écouter, et que ce qu’ils disent vous intéresse. Ne vous contentez pas de regarder l’autre en train de parler, mais prenez l’habitude d’acquiescer régulièrement en penchant légèrement votre tête. Cela vous permettra de montrer à votre interlocuteur que vous êtes engagé dans la discussion et que ce qu’il dit est pertinent.

Evitez également le multitâche pendant toutes vos conversations. Le « phubbing », checker votre iPhone, écrire un message, ou regarder autour de vous alors que quelqu’un vous parle, est clairement contreproductif (même si cela devient de plus en plus habituel de nos jours), et peut clairement être interprété comme un manque d’intérêt et de respect de votre part. Le succès n’est possible que si vous parvenez à enchanter vos interlocuteurs. Lorsque ceux-ci vous parlent, concentrez vous donc sur votre principal objectif, celui de le charmer, vous lirez vos notifications plus tard.

 

3. Adoptez une posture droite

Pas besoin de s’asseoir de façon rigide et inconfortable pour paraître compétent, mais la posture est également l’un des facteurs importants et qui influencent directement l’opinion que se font les autres de vous même. Debout ou assis, essayez toujours de maintenir une posture droite et appropriée, c’est bon pour votre dos et pour vos ambitions.

 

4. et un sourire bienveillant

« Souriez comme si vous aviez devant vous votre fils, un neveux ou un petit cousin. » c’est le principal conseil que je donne lors de nos formations chez Spitch, en ce qui concerne la communication non-verbale.

Je l’ai écrit lors du précédent post, sourire c’est la façon la plus rapide et efficace de susciter l’empathie auprès de vos interlocuteurs. Je vous invite naturellement pas à maintenir un sourire forcé ou à sourire mécaniquement toute la journée, mais davantage à partager des sourires réciproques et bienveillants à chaque fois que la situation le rend possible. Ça tranquillise vos interlocuteurs et vous rend sympathique. L’empathie que vous créez vous permet alors de charmer votre auditoire et de convaincre plus facilement celui-ci de vous suivre.

 

5. Positionnez vos pieds de façon appropriée

Moins connue, la lecture du positionnement des pieds peut aussi en dire long sur les autres ainsi que sur vous-même.

Par exemple, si vous approchez deux personnes qui discutent entre elles, et si celles-ci, en vous apercevant, gardent les pieds fixés au sol et n’orientent dans votre direction que la partie supérieure de leur corps, pour vous saluer. Cela veut dire qu’elles n’ont nullement l’intention de vous inclure dans cette conversation. A l’inverse, si le pied de votre interlocuteur qui vous est le plus proche s’ouvre légèrement en votre direction, ceci transmet une volonté de vous inviter à y participer.

De la même façon, si lorsque vous discutez avec quelqu’un, cette personne a le corps tourné vers vous mais que ses jambes et ses pieds se tournent vers une porte de sortie par exemple, cela signifie que la personne en question veut mettre fin à cette conversation.

Cette lecture de la position des membres inférieurs, bien qu’assez bizarre en apparence, peut se révéler très utile pour savoir quand entrer et sortir d’une conversation, sans en rater le timing.

 

6. Adaptez vous à la culture locale

7. Adaptez vous à la culture locale

Conseil plus classique celui-ci, vous le savez surement, les pays et les cultures dans lesquels vous vous trouvez ont une influence directe sur l’opinion que se font de vous vos interlocuteurs, en fonction des gestes que vous adoptez en public. Avant un déplacement à l’étranger, vérifiez sur Google les bonnes pratiques locales, de façon à ne commettre aucune erreur comportementale qui viendrait nuire à votre communication. Un geste de politesse en Europe peut en effet se révéler complétement offensif, à l’autre bout du monde.

 

7. Décroisez vos bras et vos jambes

Une étude réalisée par l’équipe de Carol Kinsey Goman a révélé que les individus qui assistent à une conversation, un cours, ou une présentation Powerpoint, les bras croisés, retiennent 38% moins d’informations que ceux qui le font les bras et jambes décroisés. Ainsi, je ne peux que vous inviter à tirer partie de cette remarque, en positionnant donc vos membres inférieurs et supérieurs, de façon à mémoriser davantage les informations qui vous sont utiles. C’est également une excellente façon de comprendre, lorsque vous faites une présentation, qu’il est temps de faire une pause par exemple, si vous vous apercevez que votre public, en vous écoutant, adopte cette position corporelle fermée.

 

8. Evitez de gesticuler

J’ai récemment assisté à une présentation très intéressante sur l’UX Design. L’oratrice semblait emphatique, charismatique et avait des choses très intéressantes à raconter. Seul souci, je n’ai pas réussi à me concentrer très longtemps sur son discours, tant elle n’arrêtait pas de gesticuler tout au long de sa présentation.

Se déplacer trop souvent, faire trop de gestes avec les mains ou sautiller légèrement sur ses pieds, sont des erreurs assez communes chez les orateurs. Si la gesticulation peut avoir un effet apaisant sur le stress que vous ressentez à l’oral, sachez que ces gestes sont complètement contre-productifs, tant ils parasitent votre discours et distraient votre auditoire du message que vous souhaitez faire passer.

En présentation ou dans l’open space, lorsque vous vous adressez à quelqu’un maintenez les pieds fixés au sol, les bras ouverts, souriez et tout se passera bien.

 

9. Donnez l’impression d’une maîtrise totale

Il y a un TED Talk que j’aime beaucoup c’est celui de Amy Cuddy’s, Your Body Language Shapes Who You Are. Lors de cette conférence, Amy, partage ses découvertes sur la communication non verbale. En gros, elle explique que les êtres humains adoptent certaines poses lorsqu’ils atteignent le succès (lex : les bras levés au ciel, lors d’une victoire aux 100m) ces gestes étant une conséquence directe de la confiance liée au succès obtenu après une victoire. Mais selon elle, ces mêmes poses peuvent également être utilisées, à l’inverse, pour provoquer la réussite.

Elle nous invite alors, avant une présentation ou un rendez vous commercial par exemple, à rester dans cette même position de victoire pendant quelques instants. Cette pause aurait en effet pour conséquence de booster nos niveaux de testostérone et de réduire nos niveaux de cortisol (hormone responsable par le stress) de façon à nous donner davantage de confiance en nos capacités, et à simuler ainsi de façon efficace une certaine maitrise en apparence, toujours utile lorsque vous avez à communiquer.

 

Elle termine par une phrase déjà devenue culte : « Fake it until you become it. »

 

En gros, simulez cette confiance en vous jusqu’à ce quelle devienne réelle.

 

Pour conclure je ne peux qu’insister sur l’importance de la communication personnelle dans le succès des vos idées, de vos projets et de votre carrière. Comme disait Charles Buxton « Experience shows that success is due less to ability than to zeal. »

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu