Comment-créer-une-présentation-qui-parle-à-la-raison-et-aux-émotions-de-son-public

11 Mai 2018 Comment créer une présentation qui parle à la raison et aux émotions de son public

Pour réussir à intéresser et convaincre un public il est indispensable d’en appeler à la raison tout comme aux émotions de celui-ci, nous disait déjà Aristote il y a plus de 2000 ans.

Cependant, si vous devez faire une présentation à un auditoire particulièrement analytique, il est important de bien savoir faire la différence entre un expert confirmé et un conteur d’histoires passionné.

Les professionnels des industries à forte densité de data (telles que la Pharma, la Tech, l’Engineering ou la Finance) apprécient les informations concrètes. Et ils ont souvent besoin de preuves statistiques pour croire ce qu’on leur raconte.

A l’inverse, si les meilleures présentations « marketing » sont souvent remplies d’histoires fascinantes et d’anecdotes émotionnelles, il est important de bien être conscient que trop d’émotions, d’histoires ou d’effets visuels pourraient jeter le doute sur votre crédibilité, face à des publics plus analytiques.

Pour réussir à parler aux cerveaux et aux émotions il est donc indispensable de savoir équilibrer votre discours de data et de storytelling, voici donc nos conseils pour vous y aider à y parvenir.

présentation-analytique

  1. Ne pas exclure le storytelling et l’émotion

 

Aristote, toujours lui, nous a enseigné dans son ouvrage « rhétorique » que pour persuader et donc convaincre il est indispensable d’avoir recours à 3 types d’arguments complémentaires : en appeler à l’éthique (ethos) ; à l’émotion (pathos), et à la logique (logos) de son auditoire.

Les meilleures présentations intègrent donc les trois – mais elles ne le font pas nécessairement de façon uniforme, ni dans la même proportion.

Si vous vous adressez à un public plus analytique donc, vous devez vous appuyer plus fortement sur un appel à la logique. Il faudra inclure donc plus de faits, chiffres et données.

Cependant, pour parvenir à mener votre public à l’action, (acheter votre produit, suivre votre stratégie etc, …), vous ne pouvez pas renoncer complètement au contenu émotionnel, non plus.

Car les décisions chez l’être humain sont toujours prises au niveau du cerveau reptilien, et donc par l’émotion (la peur, l’envie, l’ambition, la douleur, etc…)

De plus, les études démontent qu’en présentations, l’émotion aide à créer des souvenirs plus précis et plus vifs chez les auditeurs, et elle aide également à capter l’attention de ceux-ci.

Pour intégrer la bonne quantité de contenu émotionnel à un auditoire analytique, il est donc indispensable de mixer les deux, comme un enrobage de sucre qui entoure une pilule, pour que le médicament soit plus facile à avaler.

La majeure partie de ce que vous aurez à présenter sera donc factuelle et remplie de chiffres et de faits très recherchés. Mais vous devrez aussi réussir à créer un lien émotionnel avec votre public au travers de statistiques choquantes, anecdotes, traits d’esprits, ou encore d’une description puissante de ce que l’avenir pourrait ressembler s’ils adoptent votre idée, par exemple.

formation-présentation

  1. Connaissez votre public

 

Nous l’avons vu récemment sur le blog, pour réussir à convaincre un public vous devrez également être capable de bien le connaître, son background, ses besoins, ses craintes, ses envies, etc…

Une fois que vous en savez plus sur qui ils sont vraiment, vous pouvez chercher un terrain d’entente. Cela vous aidera à déterminer comment ajouter la bonne quantité de contenu émotionnel.

Pour analyser votre public posez vous quelques questions : quels sont leurs objectifs ? quelles sont leurs craintes ? que font-ils dans leur temps libre? comment pourraient-ils être en désaccord avec vous ou votre idée?

Écrivez les réponses sur une liste, puis voyez les histoires que vous pouvez extraire de votre expérience pro et perso qui pourraient les intéresser et dont la morale pourrait leur être proche et utile.

agence-powerpoint

  1. Prévoyez un document reprenant la data de votre oral

 

Si vous avez à présenter face à un public analytique, vous pouvez avoir tendance à remplir vos slides de données et études factuelles pour paraître plus sérieux. Le souci c’est que cela risque d’alourdir considérablement vos slides et donc votre discours, et ce même si votre public est habitué à voir des chiffres.

Au bout du troisième ou quatrième tableau vous aurez perdu l’auditoire et il vous sera quasi impossible de faire marche arrière.

Pensez donc à fournir après votre présentation un doc papier ou pdf, avec l’ensemble des données qui soutiennent votre thèse.

Dites en amont de votre oral que tous les chiffres leur seront transmis à la fin de la présentation, et rappelez pendant votre oral, au besoin, que tel ou tel argument est démontré dans ce document.

C’est une bonne façon de gagner en crédibilité et d’anticiper les possibles freins de votre auditoire à vous écouter et à vous suivre. Pensez-y !

 

Si vous aussi vous souhaitez réussir à valoriser vos idées à l’oral, je vous invite à découvrir notre Agence Powerpoint, ou notre formation en prise de parole en public.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez par mail, sur linkedin ou sur twitter, et je vous dis à très vite pour plus de conseils pratiques :D

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu

Votre e-mail principal :