4-conseils-pour-réussir-une-candidature-à-un-TEDx
21 Fév 2019

4 conseils pour réussir une candidature à un TEDx

Nous avons récemment partagé ici sur le blog un article concernant une formation à la prise de parole façon TED, que nous avons réalisée, avec toute une série d’exemples et de mises en situations, extraites de certaines des conférences TED les plus emblématiques.

A ce propos vous avez étés nombreux à me demander des conseils pratiques pour réussir une candidature à un ted talk, puisqu’il s’agit dans tous les cas d’un processus de sélection des orateurs et des thématiques, en amont.

C’est donc tout l’objectif du post d’aujourd’hui; c’est parti !

 

 

Soyez bref

 

Pour un tedtalk, comme pour le passage face à son jury, ces premiers instants de votre présentation sont toujours les plus importants. Il s’agit de capter l’attention des organisateurs et d’être capable de présenter l’importance de votre sujet, en quelques mots. Seulement 15 en moyenne, pour être exact.

Pour réussir cette performance, commencez par résumer l’idée générale de votre talk et expliquez pourquoi vous êtes la bonne personne pour prendre la parole sur cette thématique.

Même s’il s’agit d’une thématique générale, vous devez être capable de la communiquer en 15 mots ou moins. L’attention du public s’est réduite au cours des dernières décennies, qu’il devient très difficile d’intéresser et convaincre une audience, si on n’est pas capable d’être succinct, et de démontrer que l’on valorise leur temps, avant de pouvoir développer un raisonnement. Et c’est d’autant plus le cas des membres d’un jury, croyez moi

15 mots, c’est très peu de mots, c’est vrai, mais c’est aussi un excellent exercice. Si vous n’y parvenez pas c’est le signe qu’il vous faut retravailler et affûter votre concept. Le processus de candidature vous laissera le temps de développer votre idée, mais la personne qui lit ces documents veut savoir ce qu’elle « achète » dès que possible.
 

N’essayez pas de vendre quoi que ce soit

 
De nombreux orateurs TEDx ne font pas la promotion de leur concept, mais également d’un style de livre ou de coaching. Les producteurs ne s’y opposent pas nécessairement, mais si votre argumentation est clairement centrée sur votre besoin de vendre quelque chose, elle sera rejetée.

En moyenne, 75% des orateurs potentiels qui postulent à TEDx sont des entrepreneurs, ou professions libérales. Cela fait beaucoup de gens souhaitant avant tout promouvoir une activité, qui ne comprennent pas forcément l’art du pitch façon TED, et qui finissent par se retrouver dans le camp du « non ».
 

Regardez quelques dizaines de talks

 
L’objectif n’est pas de se palucher tous les TEDx pour en copier par mimétisme la façon de présenter, mais de réussir à faire la différence entre un bon et un mauvais discours. Regarder une série, me semble être le meilleur moyen d’y parvenir.
 

 

Entrainez-vous

 

On ne le répétera jamais assez ici sur le blog, la réussite réside surtout dans votre capacité à vous entrainer, à préparer votre discours.

Prendre la parole en public est un travail difficile. Cela prend du temps, et c’est épuisant aussi bien sur le plan émotionnel que physique, surtout si vous êtes introverti.

La sélection de votre TEDx le saura d’autant plus, que le jury peut se montrer moins indulgent que le public en général. Soyez donc préparé à toutes les éventualités.

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation

Votre e-mail principal :