5-astuces-très-simples-pour-réussir-à-capter-l’attention-du-public

02 Fév 2018 5 astuces très simples pour réussir à capter l’attention du public

Je vais donc suivre le premier point de cet article et vous économiser aujourd’hui l’introduction :)
 
formation-présentations

Entrez immédiatement dans l’action

 

La plupart des présentations commencent par un classique « bonjour, je m’appelle …. Et aujourd’hui je voudrais vous parler de…. »

A cet instant précis on se dit que ça va être long, très long…

Si on observe le début des livres best-sellers, on se rend compte que la première page est invariablement une action. Tout simplement parce pour embarquer le lecteur, celui-ci doit sentir qu’il est au cœur de l’action dès qu’il commence sa lecture.

Pour une présentation c’est exactement pareil.

Ça ne veut pas dire que vous devez ouvrir chaque présentation par une fusillade, mais que pour capter l’attention du public plus facilement, il faut lui montrer dès les premiers instants un bon aperçu ce que vous pouvez lui offrir.

Exemple :  « Je vais vous montrer comment réduire par deux le temps passé à actualiser votre e-boutique «  , c’est beaucoup impactant que le classique : « Merci d’être ici. Mon nom est Jean Claude. Aujourd’hui, je voudrais parler de la façon de … « 
 
formation-storytelling

Posez au moins une question toutes les 10 minutes

 

Dans le livre Brain Rules, John Medina écrit que pour maintenir l’attention d’un public il est indispensable de poser au moins une question de rhétorique toutes les 10 minutes.

C’est une règle à laquelle je ne peux que souscrire.

Les questions stimulent l’attention et permettent au public de se sentir davantage concerné, que son opinion est davantage prise en compte.

Autre avantage des questions de rhétorique c’est que celles-ci peuvent vous permettre d’anticiper de possibles doutes surgissant suite à votre argumentation, et de les contraster immédiatement par des contre alternatives qui vont venir accentuer votre raisonnement.

Exemple : « alors vous vous dites peut-être qu’il existe déjà une application pour cela. Mais en réalité, celle-ci n’est pas du tout adaptée à vos problématiques… »

Capter-lattention

Utilisez des slides pour renforcer l’impact de votre discours

 

Il n’y a qu’une seule façon d’utiliser correctement PowerPoint dans votre présentation et c’est en tant que support.

PowerPoint ne doit jamais être l’événement principal de votre oral. A l’inverse celui-ci, comme on le dit souvent sur le blog, ne doit servir qu’à illustrer en temps réel votre discours à l’aide d’éléments graphiques (images, titres, pictos) capables de marquer les esprits visuellement.

Vos slides doivent donc venir en arrière plan du discours de l’orateur. Croire que votre public sera capable de lire vos slides et vous écouter en même temps, c’est clairement surestimer l’attention qu’ils ont à vous accorder.
 
agence-ppt

Montrez votre enthousiasme

 

Si vous n’êtes pas passionné par votre présentation, sachez que personne d’autre ne le sera.

L’enthousiasme ça se transmet, et c’est généralement la seule chose que l’on recherche lorsque l’on échange un point de vue.

Montrez vous toujours jovial, intéressé et enthousiaste. Pour cela, apprenez à qualifier positivement vos propositions (c’est vraiment cool, c’est génial, j’aime beaucoup cette fonctionnalité…).

Car comme disait Charles Buxton : “Experience shows that success is due less to ability than to zeal.”
 
Agence-powerpoint

    Concluez l’action

     

    Je trouve toujours cela très étonnant lorsque j’assiste à des présentations sans call to action, dans lesquelles l’orateur après avoir présenté les fonctionnalités de son produit, conclut par un classique : « et donc voilà… »

    C’est une erreur à éviter absolument et dans tous les cas.

    L’attention span de nos générations ne cesse de se réduire, et il nous est par conséquent de plus en plus difficile de se souvenir de la plupart des informations que l’on consomme au quotidien.

    Ainsi, sachez qu’il y a d’énormes chances pour que votre présentation, aussi intéressante soit elle, n’évoque plus grand chose, quelques minutes seulement, après que vous ayez rendu le micro.

    La conclusion est donc votre dernière et meilleure chance pour ancrer dans les esprits les deux ou trois idées principales que vous souhaitez que votre public ne retienne. Et surtout de donner les guidelines à suivre, les actions à mettre en place pour qu’il puisse accéder aux bénéfices de la solution que vous venez de proposer à l’oral.

    Le call to action dépend du type de proposition qui est la votre, cela peut être un prix et une date de sortie, pour un iphone par exemple. Une démarche à suivre, dans le cas d’une stratégie à mettre en place. Ou un mail / adresse web si vous souhaitez simplement engager votre audience à vous contacter.

     

    Qu’en pensez-vous ? comment faites-vous pour capter l’attention du public ? Quel a été votre pire cauchemar à l’oral ?

    N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez par mail, sur linkedin ou sur twitter, et je vous dis à très vite pour plus de conseils pratiques :D

    Michael Dias
    m.dias@spitchconsulting.com

    Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
     
    Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



    Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
    Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu

    Votre e-mail principal :