conclure-une-présentation

02 Nov 2015 7 façons inoubliables de conclure une présentation

Conclure une présentation fait partie des enseignements les plus recherchés par les orateurs. Pourquoi ?

Pensez à votre livre ou film préféré. Êtes vous capable de vous souvenir comment celui-ci commence ? Peut-être, peut-être pas. Êtes vous capable de vous souvenir comment celui-ci se termine ? Of course!

De la même façon, lorsque vous faites une présentation, en interne, face à des clients, investisseurs ou journalistes, vous vous devez de conclure votre oral par quelque chose d’inoubliable, tout simplement parce que c’est à peu près la seule chose que retiendra votre audience.

J’avais écris il y a quelques mois un article partageant avec vous 6 conseils pour bien conclure une présentation. Celui-ci étant devenu l’article le plus lu sur notre blog, je vous propose donc une deuxième vague de conseils pour vous aider à rendre inoubliable chaque conclusion de vos oraux:

 

1. Ne laissez aucune place à l’improvisation

1. Ne laissez aucune place à l’improvisation | présentation

J’assiste très souvent à des présentations sans conclusion logique. Les orateurs oublient très souvent, en effet, d’écrire, de définir leur conclusion et pensent qu’une fois leur produit ou projet présenté, ils improviseront quelque chose de façon à passer très vite aux questions / réponses. Comme si la conclusion n’était pas si importante que cela.

Vous vous devez de savoir comment conclure une présentation, sachez que vos derniers mots seront ceux que votre public retiendra de votre oral, ils se doivent d’être mémorables et pour cela, le seul secret c’est la préparation, en amont.

 

2. Terminez toujours par un Call-to-action

2. Terminez toujours par un Call-to-action | Présentations Storytelling

Un appel à l’action, c’est une conclusion sous forme de demande, cela peut être une invitation à vous contacter, un prix et / ou une date de sortie du produit que vous lancez, un plan d’exécution de la stratégie que vous proposez ou encore un changement de comportement suggéré.

Toute présentation se doit de terminer par l’expression de cette demande faite à votre public. Assurez vous que votre call to action soit clair et direct, formulez une demande qui puisse être immédiatement mise en place par votre audience, vérifiez que celle-ci soit réalisable et accessible à tout le monde, et que votre public comprenne bien ce que vous attendez de lui ainsi que le bénéfice qu’il peut en extraire.

 

3. Résumez les principaux points de votre oral

3. Résumez les principaux points de votre oral | formation en présentations

Apple sait le faire à la perfection. Leurs keynotes durent une heure et demi environ, il est donc d’autant plus important d’utiliser la conclusion de leur oral pour rappeler les principales parties développées pendant celui-ci. Ainsi, Tim Cook, pendant les dernières minutes de chaque Keynote, revient à chaque fois sur scène pour passer en revue les principales annonces de la journée. C’est une excellente façon de regrouper les infos importantes et renforcer la cohérence du message délivré. Pour vos présentations, qu’elles durent 15 minutes ou une heure et demi, efforcez vous toujours de terminer par un bref rappel des faits et vérifiez que celui-ci soit facilement visualisable sur vos slides et commenté à l’oral.

 

4. Terminez par une histoire mémorable

Les gens ne se souviennent pas de combien de personnes sont décédées dans le Titanic, mais chacun d’entre nous se souvient surement très bien de l’émotion ressentie lorsqu’il à découvert cette histoire pour la première fois. En vous assurant toujours de raconter quelque chose relatant des faits réels et à partir desquels il soit possible d’en extraire de vrais enseignements, efforcez vous toujours de partager avec votre public des histoires capables de rendre votre intervention mémorable. C’est une excellente façon de marquer les esprits et de valoriser vos idées.

 

5. Soyez intéressant et instructif

Peu de présentations sont plus soporifiques qu’un discours de remise des diplômes ou un reporting financier. Le soucis avec les prises de parole en public, c’est que la plupart du temps vous ne percevez pas qu’il s’agit là d’une excellente opportunité de transmettre des conseils, des « insights », votre vision sur les sujets abordés. Une présentation ne doit, en effet, pas simplement être un descriptif d’une situation donnée, une énumération de faits et d’actualités. A l’inverse, vous avez là la chance de pouvoir construire un discours dans lequel les faits que vous avez à transmettre à votre public peuvent venir étoffer la vision que vous portez sur le sujet présenté. Lorsque vous concluez votre oral, essayez donc toujours de le faire en partageant avec votre auditoire quelque chose qui puisse lui être utile, de façon à ce qu’il ressorte de cette présentation muni avec un nouvel outil, un conseil novateur, une vision originale qu’il puisse appliquer dès le lendemain.

 

6. Faites les rires

Sans avoir à faire un one man show, utiliser un trait d’esprit en conclusion d’une présentation, tout comme à son début par ailleurs, est une excellente façon d’influencer positivement l’image que votre public va garder de vous une fois le dos tourné. L’humour lorsqu’il est dosé avec pertinence et bon sens est une preuve inégalable d’intelligence et de perspicacité. Pensez-y !

 

7. Less is more

Si votre intervention doit durer 10 minutes, utilisez-en que 9 ! Si vous avez un créneau d’une heure pour votre présentation, il se peut que vous parveniez à convaincre votre public, mais si vous terminez votre oral en 50 minutes, croyez moi, vous avez davantage de chance de susciter une standing ovation. En effet, les études démontrent que l’ « attention span » des adultes a fondu au cours des 15 dernières années. Ainsi, et à moins d’avoir le charisme de Seinfeld, le sex appeal de Jennifer Lawrence et l’argent de Zuckerberg, il vous sera toujours très difficile de maintenir un public attentif plus de 10 minutes d’affilée. Prenez donc l’habitude de faire court, d’aller droit au but et de conclure toujours avant l’heure prévue.

 

Car comme Shakespeare disait : “Brevity is the soul of wit.”

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu