3-erreurs-à-bannir-d'urgence-de-vos-présentations

26 Jan 2018 3 choses à bannir de vos présentations

On me demande souvent quelles sont les 3 erreurs les plus récurrentes à bannir d’une présentation, voici donc un top 3 :

formation-prise-de-parole-en-public

Des phrases entières sur des slides

 

Cela peut paraître trivial, mais chacun de nous peut aisément constater que la plupart des présentations auxquelles nous assistons au quotidien sont parsemées de slides à phrases.

Et si on peut toujours blâmer Powerpoint, la réalité c’est que c’est avant tout l’utilisation que l’on en fait qui vient dicter si une présentation est efficace ou non.

On ne le répètera jamais assez, les slides servent avant toute chose à illustrer le discours d’un orateur. Pour tirer un maximum partie du potentiel de l’outil vous devez donc utiliser ces slides uniquement pour afficher des images, pictos, graphiques ou titres qui vont venir capter l’attention de votre public et marquer les esprits avec votre message.

Les slides sont donc en support de votre message, doivent comporter des éléments faciles à comprendre et qui ne viendront pas interférer avec votre discours à l’oral.

L’homme étant incapable de lire un texte et d’écouter pleinement un discours, si vous mettez trop de texte sur vos slides, il y a de grandes chances pour que votre public se perde, vous zappe et préfère checker son feed facebook pour se distraire.

présentations-powerpoint

Apprendre par cœur son discours

 

C’est l’erreur la plus fréquente chez les novices notamment. En effet, souvent lorsque l’on n’est pas habitué à prendre la parole en public, on peut être amené à penser que si on apprend son discours par cœur on sera plus à même de ne pas se perdre, et par extension de délivrer exactement le message que l’on souhaite, à la virgule prêt.

Le souci c’est que, écrire et apprendre un texte par cœur crée des marqueurs visuels dans notre cerveau, ce qui fait que lorsque nous le récitons, nous le visualisons inconsciemment, le texte, les lignes, même notre caligraphie sur certaines parties du texte.

Une fois face à notre public on est donc dans une visualisation qui pour la plupart d’entre nous nous invite à regarder vers le bas à droite ou vers le haut à gauche, et par conséquent à couper le contact visuel avec notre public.

Un texte appris par cœur est un discours refroidi, sans émotion et le public n’est pas dupe dans cette situation là. Il sera alors moins enclin à vous accorder son attention et votre message perdra donc forcément en impact.

graphiste-powerpoint

Utiliser le laser de la télécommande

 

Aaah la modérnité…

S’il n’y a rien de pire qu’un orateur qui lit ses slides, on peut peut-être considérer le pointage de laser comme un pas de plus en direction de l’inacceptable..

Souvent utilisé pour souligner un aspect important sur un slide, pointer un élément graphique ou phrase parmi tant d’autres, il est aujourd’hui encore fréquemment utilisé par un très grand nombre d’orateurs, et c’est une erreur.

Entre les lasers qui ne fonctionnent pas bien, et les pointages approximatifs on est souvent dans un usage qui distrait plus le public qu’il ne l’informe. D’autant plus que lorsque nous pointons l’écran au laser on est la plupart du temps obligé de couper contact visuel et tourner le dos à son public.

A l’inverse, si vous souhaitez illustrer un aspect ou isoler un élément graphique, je ne peux que vous conseiller d’utiliser des masques ou des calques en opacité sur vos slides. C’est plus esthétique et moins bling bling.

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu

Votre e-mail principal :