4-astuces-très-simples-pour-capter-l'attention-de-son-public

05 Jan 2018 4 astuces très simples pour capter l’attention de son public

Qu’importe l’intérêt de votre sujet, il est toujours très compliqué de capter l’attention d’une audience à l’oral.

On nous dit souvent que pour réussir il faut être dynamique et bon orateur, comme s’il s’agissait de qualités innées, alors qu’il existe tout un tas de petites techniques très simples pour structurer un pitch de façon à capter l’attention plus facilement.

 

En voici donc 4 :

 

1. Commencez par une histoire 

 

On le répète assez souvent ici sur le blog, l’être humain aime écouter des histoires.

Nous racontons des histoires depuis la nuit des temps et c’est la meilleure façon que l’on ait trouvée pour transmettre des informations et des enseignements, et ce génération après génération.

Les histoires éveillent en nous un certain instinct de survie, on y prête attention car l’on souhaite apprendre des expériences des autres, et ainsi savoir comment surmonter ces problèmes si on avait à les rencontrer.

Commencer une présentation par une histoire est donc la meilleure façon de faire en sorte que votre public vous accorde son attention et se souvienne davantage du message que vous souhaitez leur adresser.

 

2.  Ajoutez une proposition dramatique

 

La plupart des orateurs commencent leur oral par une phrase du genre : « aujourd’hui je voudrais vous parler de… ».

Si cette ouverture est classique et naturelle, vous pouvez cependant essayer de surprendre votre public en dramatisant davantage le sujet de votre prise de parole.

Commencez par exemple par : « Mesdames, Messieurs, aujourd’hui je voudrais vous parler d’un évènement incroyable/d’un accident que j’ai vécu hier soir et qui a changé le cours de notre projet».

Le fait d’exagérer l’ampleur de l’événement en créant une tension de vie ou de mort, permet une fois de plus de stimuler le cerveau reptilien de votre audience, qui sera forcé de vous porter toute son attention, souhaitant instinctivement apprendre de votre expérience de la veille.

Ici qu’importe ce qui suit, vous avez gagné le silence de la salle, à vous de poursuivre.

 

3. Pensez à l’intérêt de votre public en premier lieu

 

La plupart des présentations sont des invitations à partager des informations, à actualiser le public sur l’avancement d’un projet, ou leur donner la liste des choses à accomplir pour les prochains mois.

Jusque là rien de très palpitant pour les personnes qui vous écoutent.

Si vous souhaitez capter d’avantage leur attention efforcez vous de toujours structurer votre discours en mettant en exergue les avantages que pourra extraire votre public de celui-ci.

Le temps que vous allez leur faire gagner, la baisse de coûts que votre solution représente, les ambitions que vous leur proposez ou encore les lendemains qui chantent que vous pouvez leur proportionner.

Qu’importe le sujet de votre oral, il doit toujours être riche en solutions pour ceux qui vous écoutent, à vous de bien les mettre en évidence.

 

4. Utilisez des « open loops »

 

Nous connaissons tous ces moments où nous ne parvenons pas à nous endormir le soir car nous pensons à toutes ces choses que nous devons terminer le lendemain.

Tous les êtres humains détestent l’incertitude, cela nous maintient en éveil avec une volonté affirmée de résoudre ces situations inachevées.

C’est donc une excellente raison d’utiliser ce gène que cause l’incertitude pour nous aider à maintenir notre public le plus concentré possible.

Billy Connolly, célèbre humoriste Écossais, possède un style particulier, puisqu’il structure ses one man show de façon à ce que toutes ses histoires restent incomplètes et ce jusqu’à la fin de son spectacle.

En gros, il commence une histoire, fait rire le public et avant de la conclure, il fait une transition vers une autre histoire et ainsi de suite. Et ce n’est qu’à la fin de son show qu’il en finit avec ce suspens insoutenable. Obligeant son public à rester constamment dans la curiosité, et se demander qu’est-ce qui a bien pu se passer à tel ou tel personnage.

En d’autres mots, les « open loops » permettent de garder son public concentré et souhaitant toujours en savoir davantage.

Pour une présentation c’est la même logique, on peut tout à fait traiter un sujet et dire que l’on conclura ce sujet à la fin de l’oral, ou dire à plusieurs reprises « vous verrez par la suite que… »  etc…

La technique des « open loops » est même un des secrets les mieux gardés pour capter l’attention de son public, il existe plein de façons de faire méconnues du grand public que j’essayerais de vous partager ici prochainement.

Vous êtes déjà impatient d’en savoir davantage ?

Comme quoi ça fonctionne :D

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu