Media-training-et-si-la-difficulté-n’était-pas-de-parler-face-camera

22 Sep 2017 Media training : et si la difficulté n’était pas de parler face camera

L’accès aux médias s’est démocratisé ces 10 dernières années.

Entre les chaines info 24H qui raffolent d’avis d’experts et spécialistes en tout genre, les chaines dédiées comme BFM Business, ou encore les chaines Youtube corporate, les occasions d’avoir à prendre la parole en public ne manquent pas.

Chacun de nous en entreprise va en effet être amené à présenter, un jour ou l’autre, son point de vue devant l’objectif et à l’Agence Spitch, former les communicants au Média Training c’est aussi notre métier.

Si parler face à un public présentiel est déjà, à la base, source d’angoisses pour l’être humain en général, avoir à le faire tout en sachant que l’on est filmé, l’est souvent encore davantage.

A tel point que nombreux de nos formés pensent, en initiant nos formations, que la solution pour réussir une interview filmée passe essentiellement par la forme bien plus que par le discours en soi.

Et c’est bien évidemment une erreur.

Pour une présentation orale comme pour une interview télévisée (et filmée en général), il est impossible de gérer efficacement son stress si vous ne savez pas exactement ce que vous allez dire une fois que les projecteurs seront braqués sur vous.

Car en effet, l’expérience nous montre que le stress est essentiellement dû au fait de savoir que l’on ne sait pas, en gros, nous stressons car nous anticipons l’improvisation.

 

media-training

 

Ce qui se passe en présentations face à un public est assez classique. On vous a dit que vous allez devoir présenter votre projet face à un client, vous avez donc compilé des slides la veille avec la présentation de votre entreprise, les images de votre produit, toutes les specs, les avantages, etc… et comme la plupart des orateurs, vous vous êtes dit, « bon j’ai tout mis sur mes slides au pire si je suis perdu je les lirais, de toute façon je préfère quand c’est spontané ».

Et donc, une fois sur scène vous allez essayer de lier des points, en espérant trouver un sens logique dans votre tête, ce qui la plupart du temps se solde par un échec cuisant. La spontanéité demande de la préparation.

C’est cette expérience traumatique de devoir à tout prix improviser, être cohérent, créatif presque, en temps réel et face à des personnes qui vont vous juger, qui nous fait perdre tous nos moyens.

Et pour les interviews filmées c’est bien évidemment le même souci, les slides en moins.

On a bossé notre sujet, on connaît nos produits mais très souvent, on s’assied face à la camera, sans avoir trop répété, tout en espérant que ce que l’on va dire résonne aussi bien que dans notre tête.

Et il suffit d’assister aux matinales radio chaque jour pour trouver des exemples d’échecs embarrassants de la part de nos politiques, alors que pourtant ce sont des pros.

La solution passe bien évidemment par la structure de l’argumentation.

 

présenter-face-camera

 

Il n’y a pas d’oral serein sans savoir exactement ce que l’on va dire et dans l’ordre que l’on souhaite le dire.

Avant tout oral, il est donc fondamental de savoir le préparer avec méthode :

 

– Avoir rédigé notre pitch de façon synthétique (ce que l’on fait, avec quels moyens et avec quels résultats) le tout en une phrase.

– Quels messages on souhaite absolument faire passer, et comment on souhaite le dire

– A quelles problématiques on répond, comment celles-ci se développent, quelles actions on préconise.

– Quelles questions pièges on peut nous poser ? puis préparer toutes les réponses possibles, de façon à ne jamais se laisser anticiper par l’intervieweur

 

Voici à peu près ce qu’il faut préparer avant de passer face caméra et la répétition à voix haute est forcément un « must do ».

Ce n’est pas toujours amusant, cela requiert forcément du travail, de la répétition, mais il n’y a pas d’autres façons de gagner en aisance à l’oral, et l’impro’ n’est pas une option.

Même sans maîtriser les techniques du regard incliné, de l’ouverture corporelle ou de la lecture des signes non verbaux de notre interlocuteur, l’apport en confiance que représente la maîtrise du fond est de loin très supérieur à celle de la forme, lorsqu’il s’agit de prendre la parole en général. Sachez-le !

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu