Comment-utiliser-les-bonnes-métaphores-à-l'oral
04 Jan 2019

Comment utiliser les bonnes métaphores à l’oral

Lorsque nous essayons de convaincre un public pour l’amener à penser et à agir différemment, il n’est pas rare de rencontrer des résistances à nous suivre, de la part de nos interlocuteurs, l’être humain préférant naturellement et logiquement une réalité ou idée qu’il connaît, à l’incertitude.

Pour réussir à convaincre à l’oral il est donc conseillé d’étudier en amont leurs désirs et leurs besoins, ce qui leur tient à cœur, les problèmes qu’ils rencontrent de façon à adapter notre discours à ses attentes. Parfois, nous parvenons à capter leur attention simplement en formulant des arguments clairs, rationnels et concis pour répondre à leurs préoccupations. Mais souvent, cela reste insuffisant et il faut un petit quelque chose de plus pour réussir à réellement engager votre audience efficacement.

Les métaphores sont la plupart du temps une excellente solution pour vous aider à y parvenir, en exploitant ce que les pédagogues appellent les « connaissances antérieures », et ce de façon à réussir à établir un lien entre ce que les gens maîtrisent déjà, grâce à leur expérience, et ce qu’ils leur restent encore à apprendre, à découvrir. 

Inconsciemment, nous avons déjà recours à de multiples métaphores lors de nos conversations. S’ils ont dit de quelqu’un qu’il «a foncé comme un bulldozer», on utilise une métaphore imagée pour évoquer une façon franche de dire les choses ou d’agir avec une certaine brutalité, par exemple.

Cependant, lorsque nous argumentons à l’oral, lors de présentations en entreprise par exemple, nous hésitons davantage à utiliser des métaphores verbales ou visuelles pour établir un lien avec le public, de peur que celles-ci paraissent simplistes ou pas adéquates.

Alors, comment faire émerger des métaphores adaptées à votre sujet ?

 

 

Commencez par éteindre votre PC

 

Nous sommes nombreux à rester assis devant un écran d’ordinateur toute la journée, mais des études ont montré que l’écriture manuelle active une partie différente du cerveau et peut même améliorer la composition et l’expression des idées.

Ainsi, lorsque vous recherchez les métaphores pour accéder à toute la profondeur des connaissances antérieures d’une personne, ou d’un public, prenez l’habitude d’écrire vos idées sur papier – à l’ancienne.

 

 

Soyez patient

 

On a souvent cette image de l’écrivain, du poète ou de l’humoriste, capable d’idées de génie de façon naturelle et spontanée et c’est une erreur qui nous inhibe trop souvent d’essayer nous même d’exprimer toute la profondeur de nos pensées.

En réalité très peu de personnes, voire aucune, ne peuvent créer de brillantes métaphores du premier coup.

Pour faire émerger de bonnes idées de métaphores il est conseillé d’envisager ce processus comme un brainstorming. Prenez donc le concept que vous souhaitez illustrer à l’aide d’une métaphore et commencez par écrire tout de suite les choix qui vous paraissent les plus évidents, simplement pour les sortir de votre cerveau. 

Après avoir dépassé ceux-ci, essayez de proposer des idées plus créatives. Si vous souhaitez illustrer un partenariat, vous pouvez commencer par un cliché comme une poignée de main devant un globe, puis passer progressivement à un écosystème de coraux, ou à une photo de Fred Astaire et de Ginger Rogers, par exemple.

Ici l’important reste cependant que la métaphore choisie doit absolument figurer dans l’imaginaire collectif de votre auditoire de façon à ce qu’il puisse s’y identifier rapidement, l’objectif étant de simplifier sa compréhension et non l’inverse.

 

 

Dépassez le blocage créatif

 

Si à un moment donné vous vous sentez bloqué, incapable de penser de façon créative, commencez par nommer des objets aléatoires, puis essayez de faire le lien entre ceux-ci et votre concept. Cet exercice simple pourrait ne pas conduire à la métaphore, mais il devrait vous aider à redémarrer votre cerveau.

Une fois que vous avez généré de bonnes options de métaphores, vous serez tenté d’arrêter, à ce moment précis votre recherche, mais gardez en tête qu’il est important de poursuivre dans ce brainstorming, en sachant que généralement la première bonne idée arrive environ une heure après le début d’un brainstorm’.

 

« Fresh walks bring fresh ideas »

 

Une bonne façon d’accélérer le processus réside dans la marche à pied.

En effet, les études démontrent que l’être humain réfléchit comme il marche, en avançant (au sens propre comme au figuré), ainsi, entreprendre une marche à pied pour faire le tour du pâté de maisons, par exemple, est une excellente façon de stimuler votre cerveau, de connecter des idées de façon bien plus créative que vous ne l’aurez été si vous étiez resté assis sur votre chaise au bureau.

Enfin, lorsque vous pensez avoir réussi à réunir une masse critique avec laquelle travailler, essayez de lister les 9 métaphores qui vous semblent les plus adaptées au concept que vous souhaitez illustrer. C’est généralement une excellente façon de mettre en évidence la métaphore la plus percutante.

 

formation-storytelling

 

 

Si vous souhaitez apprendre à présenter efficacement à l’oral, je vous invite à cliquer pour découvrir tout ce que notre formation en Prise de Parole en Public peut faire pour vous et votre team.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez par mail, sur linkedin ou sur twitter, et je vous dis à très vite pour plus de conseils pratiques :D

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation

Votre e-mail principal :