pourquoi-creer-sa-startup-c'est-comme-faire-de-la-muscu

23 Mar 2017 Pourquoi créer sa startup c’est comme faire de la muscu

Tous les jours lorsque je balaye mon feed de news je vois deux type d’articles qui, je trouve, possèdent pas mal de points en commun.

D’un coté, tous ceux qui nous disent qu’il suffit d’avoir une idée pour créer une startup et devenir millionnaire, et de l’autre les articles qui nous disent qu’il suffit de se bouger un peu pour devenir fit et musclé, tel un éphèbe.

Alors le souci avec la communication motivationnelle c’est que c’est pas vraiment la vraie vie.

Un jour je me suis inscrit à la salle de sport, je voulais être en forme et je me suis dit qu’en y allant 3 fois par semaine je pourrais sûrement en quelques mois avoir le corps de Zac Efron (à peu de choses près).

Un an et demi plus tard, en y allant 5 fois par semaine, et en ayant un coach perso, on peut dire que je suis … très loin du résultat escompté.

Et pourtant, je ne cesse de voir des articles qui nous expliquent qu’il existe des baby steps (découvrez cet exercice qui va vous faire exploser les biceps, 3 routines pour des abdos en béton, etc), qu’il suffit juste d’un peu de volonté pour avoir des perfs visibles.

Et en fait, il faut le dire, c’est une « arnaque ».

Tous les spécialistes vous le diront, vous pouvez aller tous les jours à la salle, faire vos exos de façon sérieuse et régulière et ce n’est pas autant que vous arriverez à gagner un seul kilo de muscle supplémentaire.

A l’inverse, pour que cela fonctionne, la vérité c’est qu’il faut repenser son assiette. Dans un premier temps faire un gain musculaire, doubler la quantité de protéine et de carb par jour, et ensuite, il faut pas se mentir, sans les shakeur de Whey et la créatine, qui semblerait soit le minimum, très peu de personnes n’arrivent au type de résultats que l’on nous ostente dans les magazines.

Pour réussir il faut donc des personnes qui vous conseillent (coach, diététicien) et de « l’essence » pour alimenter votre moteur.

 

Et en fait, à y réfléchir, pour l’entreprenariat c’est à peu près la même chose.

Au quotidien on aime nous frotter au visage des exemples exceptionnels de succès. On nous compare aux foundeurs de facebook, airbnb, et autres entreprises ayant levé des millions, en nous affirmant qu’il s’agit là de personnes, comme vous, comme moi, qui avaient juste une super idée et qui ont tout lâché pour entreprendre leur rêve.

On ne compte plus les articles qui nous disent « comment j’ai démissionné pour créer ma startup » « comment cet homme a transformé une simple idée en un business de plusieurs millions de dollars» « comment avec un mac et un peu de wifi dans un garage ces jeunes ont créer un empire »

Encore une fois, il faut être honnête, c’est juste n’importe quoi.

Si vous souhaitez créer votre startup et surtout pouvoir en vivre, la développer, lever des fonds etc, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée. A vrai dire tout le monde se fout de vos idées si vous n’êtes pas capable de les mettre en place.

Et pour cela, une fois que vous aurez démissionné vous vous rendrez très vite compte de la difficulté de concrétiser vos projets.

Au delà du mac et de la wifi, il vous faudra tout d’abord réussir à vous entourer de personnes compétentes et fiables. Qui soit s’engageront avec vous contre des parts sociales, soit vous devrez rémunérer. Il vous faudra également être capable de faire une étude de marché, un business plan, trouver des financements, apprendre à parler de ce que vous faites, avoir un portfolio/une maquette/ une V1 de votre projet, démarcher vos premiers clients, faire des démonstrations, apprendre à convaincre, etc, etc, etc….

Et donc, comme pour la muscu, il faut savoir s’entourer (collaborateurs/partenaires/investisseurs/clients) et trouver de l’essence pour alimenter son moteur. Et ici on parle d’investissements un peu plus importants que pour du blanc de poulet.

 

En bref :

Pour la muscu comme pour la startup, tout est possible, et il est important d’être ambitieux et se fixer des objectifs, mais avant de se lancer il est fondamental de connaître les différentes réalités.

Ne lisez pas tous ces articles qui cultivent la frustration. Informez vous, entourez vous, et bossez, bossez bossez !

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation