DÉCRYPTAGE-DES-MICRO-EXPRESSIONS-ET-INTERPRÉTATION-DES-NON-DITS-ASSOCIÉS---LA-POSTURE

04 May 2017 DÉCRYPTAGE DES MICRO-EXPRESSIONS ET INTERPRÉTATION DES NON-DITS ASSOCIÉS : LA POSTURE (PARTIE 7)

Nous poursuivons notre série sur la Synergologie et les interprétations qu’elle propose de notre langage corporel, aujourd’hui avec la posture.

 

La posture :

 

On pourrait croire que la posture de chacun d’entre nous est assez anodine et régie plutôt par notre recherche constante du confort, mais la synergologie nous explique qu’il existe à l’inverse toute une série d’interprétations assez intéressantes.

Lors d’une discussion ou d’une négociation, penché vers l’avant, cela signifie que votre interlocuteur est « dans le match », il manifeste de l’intérêt pour ce qui se joue ou en donne l’impression.

Le corps part-il en arrière ? C’est une façon d’accuser réception de ce qui vient de se jouer. On peut y voir du rejet, de la peur, de la fuite.

Se reculer sur sa chaise en arrière sur la gauche est plus qu’un retrait, c’est un indice de fuite, comme si le corps voulait en plus sortir de la pièce.

Se reculer sur sa chaise en arrière sur la droite est tout le contraire d’un retrait, c’est une posture d’observation renforcée, de prise de recul pour mieux analyser.

Et nous l’avons vu lors des derniers articles, les autres items associés à ce retrait pourraient être : une diminution des clignements de paupières, une disparition de la main gauche, une tête penchée à gauche…

S’avancer sur la droite pourrait être appelée la « position du syndicaliste ». Le passage d’une position à cette figure d’attaquant suggère un état d’esprit qui peut aller jusqu’à l’agressif.

S’avancer sur la gauche est aussi une façon d’être dans le match, mais, dans cette position, il pèse plus d’incertitudes sur l’idée que je me fais de ma capacité à susciter l’adhésion, l’échange est fait dans une position de confort, où je recherche ma « bulle ».

La position neutre centrale me paraît relever de l’indécision pathologique, de la rectitude physiologique ou du syndrome de “Monsieur Parfait”, selon les Synergologues.

Alors vous vous demandez peut-être quelle este la bonne posture à adopter pour éviter toute interprétation.

Pour les autres membres comme pour tronc, la vérité c’est que personne ne peut se tenir parfaitement droit longtemps sur sa chaise.

Se tenir droit est une position à laquelle il faut renoncer, être constamment en train de contrôler son corps est beaucoup trop fatigant quoi qu’il en soit et cela montre surtout que vous avez des choses à cacher.

 

Alors bien sûr et comme à chaque fois celles-ci sont seulement quelques unes des interprétations proposées par la Synergologie à votre posture. Une fois le geste repéré, l’analyse ne peut cependant se faire qu’en fonction du contexte verbal, ce qui permet d’éviter d’appliquer des interprétations imprécises.

 

Source : pour en savoir +

 

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation