Pourquoi-toutes-vos-présentations-doivent-absolument-répondre-à-une-problématique
19 Juil 2018

Pourquoi toutes vos présentations doivent absolument répondre à une problématique ?

Lors de nos séances de formation en création de présentations et Storytelling, nous insistons toujours sur le fait qu’une présentation doit obligatoirement répondre à une problématique.

Nombreux sont les participants au cours de toutes ces années, qui se sont montrés sceptiques à l’idée d’avoir à identifier et contextualiser un problème, indiquant, que leurs présentations au quotidien se passent souvent en interne et servent juste à informer de l’avancement d’un projet, par exemple, et que par conséquent il n’y a pas forcément de problème à éxposer.

Si tel est également votre cas, sachez qu’il s’agit là de la principale erreur commise à l’oral, une erreur d’appréciation, qui est en train de ruiner votre capacité à convaincre.

 

Une présentation c’est fait pour convaincre

 

Ne pas structurer une présentation autour d’un problème à résoudre c’est méconnaitre profondément le processus qui mène à la persuasion.

Si vous présentez à l’oral c’est que vous souhaitez convaincre quelqu’un de l’intérêt de votre point de vue, de vous suivre, d’acheter votre produit, ou tout simplement de convaincre que vous êtes compétent dans la gestion du projet dont vous êtes responsable.

Pour ce faire, vous aurez donc à faire évoluer le niveau de connaissances de la personne que vous avez en face de vous, ou tout du moins de dissiper ses possibles doutes, sur vos compétences ou sur les qualités de votre solution.

Ainsi, vous devrez faire passer cette ou ces personne(s) d’un niveau A d’information à un niveau B, plus évolué et qui va dans votre sens, qui valorise votre point de vue.

 

De Socrate à votre powerpoint

 

Pour ce faire nous faisons tous appel à une méthode que nous connaissons tous sans le savoir, parce qu’elle est intrinsèque à notre formation scolaire, et qui s’appelle la maïeutique Socratique.

Pour Socrate la maïeutique c’est l’art, faire accoucher des vérités que l’on a en soi.

A son origine, cela suppose le Pythagorisme, une croyance de l’époque en la réincarnation, qui consiste à dire, en gros, que lorsque l’on meurt, on se défait du corps et notre âme se réincarne pour entrer dans un cycle de perfection.

Pour les penseurs de l’époque, nous nous réincarnions donc tout en concevant un certain nombre de choses et la maïeutique représentait l’art de faire accoucher dans notre vie actuelle, des connaissances que l’on a enfouies en soi, sans le savoir et qui y ont été mises lors de nos passages antérieurs sur terre.

Si cette théorie issue de l’hindouisme est forcément discutable aujourd’hui en fonction des croyances de chacun, elle a cependant fait émerger une méthode qui a formaté notre façon de penser, de questionner et de faire évoluer les connaissances depuis plus de 2000 ans.

 

La maïeutique ou l’art de convaincre par le questionnement

 

Aujourd’hui lorsque l’on parle de maïeutique, c’est pour évoquer la technique de l’apprentissage, qui de l’école primaire à la présentation en entreprise, procède toujours de la même façon.

Pour réussir à faire évoluer un point de vue, on questionne des élèves pour qu’ils commencent à douter de leurs certitudes, afin qu’ils puissent construire par la suite des certitudes plus authentiques, ou des vérités plus fondées.

En ce sens la maïeutique socratique permet de chercher au plus profond de quelqu’un les moyens pour qu’il obtienne des vérités qui lui seront utiles au niveau du savoir, pour l’aider à bien conduire sa réflexion et ses prises de décisions.

La maïeutique c’est donc le fait d’inquiéter autrui, que sa quiétude d’un savoir simpliste soit troublée, de façon à ce qu’il puisse accepter d’améliorer son niveau de connaissances et qu’il parvienne à un nouveau niveau de réflexion, supérieur désormais.

La maïeutique suppose un maître, qui puisse, en questionnant guider son élève. Et c’est ce qui se passe à l’école, dans nos formations, mais aussi à chaque présentation, ou l’orateur joue le rôle du mentor. Il vient proposer de nouvelles informations et questionner l’auditoire grâce à une problématique et des questions rhétoriques, de façon à conduire leur raisonnement et les amener à la meilleure décision possible.

Tel doit toujours être votre rôle d’orateur. Pour changer les comportements de votre public vous devez donc toujours être capable de partir du niveau de connaissance actuel de celui-ci. De faire émerger des éléments perturbateurs et amener vos interlocuteurs à un questionnement, qui vous permettra ensuite de développer votre point de vue (la présentation de votre produit ou service) et de le faire figurer enfin comme la solution la plus pertinente au problème initialement posé.

Cela fonctionne toujours comme cela, et ce depuis la nuit des temps. Et si vous continuez à penser malgré tout que votre rôle c’est uniquement de transmettre des informations et non de convaincre votre auditoire, pas besoin de faire une présentation donc, envoyez leur juste un email et ça fera l’affaire.
 
 
PROBLÉMATIQUE
 
 
Si vous aussi vous souhaitez réussir à valoriser vos idées à l’oral, je vous invite à découvrir notre Agence Powerpoint, ou notre formation en prise de parole en public.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez par mail, sur linkedin ou sur twitter, et je vous dis à très vite pour plus de conseils pratiques :D

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.
 
Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation

Votre e-mail principal :