kickstarter

08 Dec 2016 7 étapes pour réussir son pitch sur Kickstarter

A l’Agence Spitch nous sommes spécialistes du discours. La présentation orale, l’animation motion design, le webinar, ou la video promotionnelle, toutes ces façons de communiquer ont en commun le caractère persuasif de leurs discours, car elles ont en effet toutes le même objectif : celui de valoriser des idées et apporter des solutions au plus grand nombre.

Aujourd’hui l’un des moyens de communication stratégiques pour les startups sont les sites de financement participatif, comme Kickstarter. Si l’objectif de ces plateformes est essentiellement celui de faciliter la levée de fonds, pour cela il est généralement conseillé de proposer à ses futurs supporteurs une petite vidéo pour pitcher son activité et dans laquelle l’objectif est de donner envie d’investir dans son développement.

Dans ce sens, aujourd’hui je vous propose 7 étapes à inclure absolument dans vos vidéos kickstarter, pour créer un discours plus efficace et capable de booster votre levée de fonds :

 

1. Le problème constaté

Pour introduire efficacement votre solution vous devez tout d’abord être capable d’expliquer à quel problème vous apportez une solution. Si cela peut paraître trivial, il n’est cependant pas rare de trouver des vidéos sur kickstarter qui exposent un projet sans identifier un problème au préalable. Pensez donc à bien illustrer le problème que rencontre votre cible et que vous avez constaté, avant d’introduire la solution que vous préconisez.

 

2. Une réponse sous forme de solution pour le monde

C’est le dénouement de votre message. Après avoir susciter l’intérêt avec le problème rencontré, il est donc désormais temps d’exposer votre projet. Dites-nous le nom de votre produit ou service, comment celui-ci fonctionne, quelles sont ses points forts et ses bénéfices pour l’utilisateur. Il est important de suivre ce déroulement en distillant assez d’informations pour convaincre, tout en restant concis pour garder l’attention de votre audience.

 

3. Une Démo

Qu’il s’agisse d’une appli, d’une paire de chaussures ou d’un coussin pour voyageurs, la démonstration de l’utilisation du produit est un passage obligatoire pendant votre vidéo. Pensez donc à bien illustrer son utilisation avec une mise en scène pratique et réaliste, en fonction du type d’utilisateurs que vous visez. D’autant plus que sur Kickstarter l’utilisateur c’est l’investisseur.

 

4. Le Témoignage des co-fondateurs :

Pour Kickstarter comme pour une levée de fonds classique, il est important de ne pas oublier qu’on investit avant tout sur des personnes et pas que sur ses projets. Il est donc fondamental de savoir se présenter de façon intéressante et originale (nom, nationalité, background, intérêts…). C’est en montrant ce qui vous rend particulier et donc différent que vous réussirez à susciter l’envie de vous suivre.

 

5. L’histoire derrière votre projet

Comme pour un chanteur, un cinéaste ou un objet d’art, l’être humain a naturellement tendance à valoriser les histoires derrière les projets. Il est donc important que vous sachiez raconter ce qui a été à l’origine du produit pour lequel vous souhaitez lever des fonds aujourd’hui. La plupart des startups ont des histoires intéressantes et originales comme point de départ de leurs idées. Une discussion entre amis, un problème rencontré, une volonté d’améliorer le quotidien de ses utilisateurs… Pensez à partager votre histoire avec vos fans (où vous étiez, où en êtes-vous aujourd’hui, comment vous sentez-vous…) celle-ci est souvent le déclencheur d’un engouement populaire.

 

6. Le témoignage des utilisateurs

L’humain est et restera toujours un être social, dont ses choix sont inconsciemment motivés par l’opinion de ceux qui l’entourent. Ainsi, la preuve sociale est indispensable pour convaincre. Si vous possédez déjà des utilisateurs, ou si vous avez fait tester votre produit en amont, pensez donc à filmer les feedbacks de vos early-adopters qui permettront de mettre en confiance les personnes qui vont visualiser votre vidéo. En étant le plus authentique possible, ces témoignages renvoient directement un avis sur leur ressenti et sur le type de consommateurs qui sont les vôtres. Et pour les cas de clients B2B de renom, cela peut parfois même représenter un réel accélérateur de financement.

 

7. Décrire clairement ce que vous attendez de vos supporteurs

Vous avez identifié un besoin, proposé et expliqué votre solution, vous vous êtes présenté, montré digne de confiance, vous avez réussi à donner envie à vos futurs utilisateurs de vous suivre, il est désormais temps de leur dire clairement ce que vous attendez d’eux. En fonction de vos objectifs, dites-leur que vous avez besoin de leur aide. Expliquez pourquoi vous souhaitez leur encouragement et ce que vous ferez avec les fonds que vous allez lever. Encore une fois, le financement participatif c’est une question de confiance, d’humain et d’aventure collective. Utilisez donc cette dernière partie pour engager vos supporters sur le long terme.

 

En bref :

La structure du discours est fondamentale pour réussir à convaincre votre public et ce quel qu’il soit. S’il n’existe pas template à suivre à la lettre, il est cependant conseillé de bien se préparer à la création de sa vidéo, se donner les moyens sur le fond et la forme et d’être créatif pour susciter l’envie de vous suivre.

 

Pour finir voici quelques très bonnes démonstrations par l’exemple :

Michael Dias
m.dias@spitchconsulting.com

Fondateur de Spitch, Storyteller, Speaker, Coach de Dirigeants et grand passionné de Présentations. ll est professionnellement issu du Marketing et de l’univers de la Téléphonie Mobile.   Retrouvez le sur Twitter et Linkedin !



Discutons dès maintenant de votre projet de Présentation ou Formation
Hello Budy! plugin is activated, now you need to set option from Settings -> Sticky Header/Footer menu